Traversée #6 - Mesure, Bienveillance, Pardon

"Le Très-Haut est démesurément au-delà de toute mesure, nous le savons. Pourtant un cœur humain est capable de l’enclore entièrement." Angelus Silesius (merci Marie Liebe)

Faites ce pari.
S’il vous plaît faites le pari de votre profonde bienveillance.
Et tenez-le. Tenezn-le ici et maintenant, avec les humains.
C’est notre nature, notre essence.

Ne sabrez pas toutes vos belles inspirations et aspirations à coup de jugements moisis.
Le Nouveau vient de l’Esprit et va vers l’Esprit.
Remplacez Esprit par Amour, Paix, Dieu, comme vous voulez.
C’est démesuré, hors de toute mesure.

L’essence de notre nature est bienveillance.
Elle est infinie.

Emmenez vos tristes enfants intérieurs sur les terres de la bienveillance, de la douceur.

Regardez comment ça fait : vous ressentez un peu d’amour, pour un être, un lieu, une situation, peu importe, vous êtes alors en état d’amour, même un tout petit peu, ce n’est pas la quantité qui compte, ni la forme, c’est le Vrai… cet état d’amour ouvre un peu de paix en vous, c’est si bon… alors la douceur vous vient, douceur avec vous, avec l’autre, avec le coin de jardin, avec un souvenir, l’envie d’être doux pour maintenir cette paix qui vient de l’amour… vous avez naturellement envie de recommencer cette boucle... et le pardon commence alors humblement son travail alchimique, un pas après l’autre, il s’impose et libère… et on recommence… encore… et encore… une fois par jour, et puis dix, et puis vingt, et puis mille, un jour après l’autre, et puis dix, et puis vingt, et puis mille... Là sont les retrouvailles.

"Quand un esprit n’a que la lumière, il ne connaît que la lumière." (UCEM)

Voilà comment ça marche.
C’est tellement simple.