Un mot sur le rêve

De Nos invités, 3. juillet 2018

 



Rêver est un art spirituel.

Je définis la spiritualité comme l’art d’entrer dans un espace qui est, essentiellement :

1. Inconnaissable
2. Non substantiel
3. Non observable

Et en entrant dans cet espace nous en revenons avec du sens.

Le sens dérivé de l’expérience se manifeste comme de la connaissance, de l’action, des résultats observables et des solutions.

La spiritualité est donc pratique et productrice de sens.

Ce n’est pas la même chose que la religion. Si la spiritualité est la marmelade, alors la religion est le pot. Et une pratique superficielle ne va pas plus loin que l’étiquette sur le pot.

En tant qu’art spirituel, il faut agir sur le Rêve, sinon, aucun sens n’est produit et la vie n’est qu’une séquence de moments qui nous arrivent.

« Rêver est comme être dans une rivière.
En fait, c’est une rivière.

Les courants nous balaient.
Vous pouvez aller à contre-courant, mais c’est plus facile d’aller avec.

La rivière nourrit notre imagination.
Et désaltère notre soif de sens.

Elle nous emmène au-delà de notre ego quotidien et nous relie à notre Soi plus grand.

Un vrai rêveur est comme un chaman, et un poète, un artiste de la vie, un philosophe et surtout une personne libre. »

(Traduction libre de mon texte en anglais)

« Dreaming us like being in a river.
In fact, is a river.

It’s currents sweep us away.
You can go against the stream, but it’s easier just to go with them.

It feeds us with pastries of imagination.
It quenches our thirst for meaning.

It takes us beyond our everyday ego and connects us to our bigger Self.

A true dreamer is like a Shaman, and a poet, an artist of life, a philosopher and most of all a free person.

Most of all, the river of dreams shines in beauty. »

Texte et photo de Willem Hartman. Peinture de John Constable.