L’esprit du voyage

De Nos invités, 24. mars 2018

 

Je suis sur la route pour enseigner un stage “Psychopompe” dans la belle région de PACA, près de Manosque.

Comme je suis souvent sur la route et que je suis en train d’enseigner la relation entre la mort, le chamanisme et le rêve, je pense à la relation entre le job d’un chaman à aider les âmes à traverser vers l’au delà, faire de la mort votre alliée, et généralement vivre avec le changement... et comment cela se coïncide avec l’Esprit du Voyageur.

Dans la mythologie grecque, Hermès est un dieu des routes, des voyageurs et des rêves. Et il est également connu sous le nom Hermes Psychompos. Celui qui guide les âmes à l’au-delà.

Il y a un lien entre le grec Hermès et le dieu germanique Odin.

Odin aussi était un dieu du voyage, du mouvement, de la magie et de la mort.
Il n’est pas le dieu principal de la mort. Si une telle divinité existe, ce devrait être la magnifique Hela, qui a tout un monde à elle.

Non, Odin est un dieu qui fait bouger des choses - la connaissance, l’âme, la sagesse et même les objets.

Le cheval Odin est Sleipnir. Sleipnir a huit pattes, ce qui est plutôt inhabituel pour un cheval... mais cela ne semble pas le déranger pour courir.

Sleipnir transporte Odin d’un monde à l’autre et peut même aller jusqu’à Helheim, le domaine de Hela - et revenir.

Un tel voyage, aller au monde des morts et revenir était connu comme un Katabasis en grec. Ce n’est pas un voyage pour les timides, pas plus que le succès n’est garanti, comme nous pouvons nous rappeler dans le mythe d’Orphée.

Cela demande de l’habileté et de la foi. Foi aussi en soi, et en son "cheval"... et le cheval du chaman est son tambour.

Alors que j’approche ce week-end, et que je suis sur l’espace liminal qu’est l’autoroute, et bientôt pendant les deux jours de travail avec la mort et la divinité de la mort, j’envoie à tous ceux qui sont sur la route maintenant mes salutations. Et mon amour.

À ceux qui voyagent sur les autoroutes et dans les voies aériens. Et à ceux qui sont sur les voies ferrées et à ceux qui se promènent.

À ceux qui voyagent entre les mondes comme chamans et à ceux qui rêvent.

Et bien sûr à ceux qui sont entre ce monde et le prochain.

Que les vents soient dans vos voiles. Que les vagues soient calmes. Que les étoiles vous guident jusqu’à votre destination et, finalement, à la maison.

(Enseignement sur le rêve et autres merveilles : infos sur le site de Willem.)